A+ A A-

Zoom'Arts #73 - Rencontre avec Élena MacCiestric

Elena

 Lorraine d'Arts : Peux-tu nous parler de tes débuts ?

Élena MacCiestric : J'ai commencé à écrire régulièrement lorsque j'ai eu accès à un ordinateur, vers 14 ans. J'aime écrire dans différents styles, mais à l'époque, principalement de la SF et de la Fantasy. J'ai notamment dans mes fichiers un début de roman, inachevé, inspiré par les affaires de clonages, Dolly et les Raëliens. Je n'ai jamais vraiment arrêté d'écrire jusqu'à aujourd'hui, même si la plupart de mes écrits ne sont pas finis. J'ai notamment participé une fois au NaNoWriMo, un évènement littéraire basé sur l'émulation.

 

 Lorraine d'Arts : Comment as-tu rejoins le recueil de nouvelles "Tintamarre des sens" ?

Élena MacCiestric : Jerk, un ami également présent dans le recueil, m’a parlé d'un concours de nouvelles pouvant ouvrir à une publication. J'ai participé avant tout par curiosité, pour le plaisir d'écrire, sans vraiment espérer être publiée.

 

 Lorraine d'Arts : Ce n’est pas ta première interview, quel effet fait un tel accueil ?

Élena MacCiestric : Cela fait plaisir ! (rires) C'est encourageant pour la suite, mais je ne ressens pas de pression particulière. Si mes prochaines publications plaisent moins, ce n'est pas grave ! Je continuerai d'écrire par plaisir.

 

 Lorraine d'Arts : Peux-tu nous présenter tes deux nouvelles qui ont été sélectionnées pour le recueil ?

Élena MacCiestric : La première s’appelle "Tu es belle même sans" et parle d’une femme qui se retrouve amputée d'une jambe suite à un accident de voiture. Elle tente de reprendre confiance en elle, en sa féminité et son pouvoir de séduction, grâce à sa conjointe. Le thème du handicap est très peu abordé dans la littérature et encore moins érotique, j'ai donc trouvé ça intéressant d'aborder ce sujet. La seconde s’appelle Glory. Il s'agit d'un jeune homme qui se prostitue dans un glory hole et qui tombe amoureux d'un sexe masculin. La collection dans laquelle est paru ce recueil s'appelle « Dissonances veloutées », et le recueil est sur le thème de la gourmandise. J'ai voulu exprimer deux dissonances particulières, l'une à travers le handicap, l'autre à travers le sujet de la prostitution, en espérant que la gourmandise soit malgré tout du voyage.

 

 Lorraine d'Arts : Y-a-t-il des auteurs qui t’inspirent ou qui t’ont marqué ?

Élena MacCiestric : Pierre Louÿs, Anaïs Nin, Sade, sont autant de noms de la littérature érotique qui m'ont inspirée. Ma première lecture érotique fut d'ailleurs La philosophie dans le boudoir de Sade. Belle entrée en matière... Du côté des récits plus classiques, Robin Hobb, Terry Pratchett – paix à son âme, J.R.R. Tolkien ou encore Dan Simmons sont des auteurs que j'apprécie particulièrement. En dehors de la littérature, il y a Léonard de Vinci. Visionnaire, grand musicien (peu de gens le savent mais il jouait apparemment de la lyre avec talent), peintre de génie, il était autodidacte et s'intéressait à tout. En plus il était beau, dit-on, et végétarien : tout pour me plaire ! (rires)

 

 Lorraine d'Arts : Qu’est-ce que ce succès change pour toi ?

Élena MacCiestric : Je reçois des droits d'auteur ! (rires) Plus sérieusement, cela me donne l'opportunité de partager mon univers, de pouvoir faire découvrir mes écrits à d'autres personnes. Mon éditrice, Laure Massibot, est très soucieuse de chouchouter ses auteurs et de promouvoir leurs récits, et c'est motivant.

 

 Lorraine d'Arts : Que penses-tu de la vision de la femme et de l’érotisme présente dans les grands médias ?

Élena MacCiestric : Ce sont deux sujets différents, mais liés. Les femmes sont les égales des hommes et devraient avoir le droit de faire le métier qu'elles souhaitent, d'avoir des rôles décisionnaires aussi bien à la tête des entreprises qu'à la tête de l'état. Je suis féministe, mais ce mot a été tellement dévoyé… Je suis en fait contre toutes les formes de discrimination sexistes, envers les femmes mais aussi envers les hommes. Et concernant l'érotisme, les femmes y sont reléguées à des figures sexuelles dans un univers extrêmement machiste. J'ai l'impression qu'on attend de l'érotisme que ce soit du pornochic. Et qu'on projette des choses farfelues sur les femmes qui écrivent de l'érotisme.

Pour conclure, merci à vous de m'avoir proposé cet entretien. J'espère qu'il permettra, à sa mesure, de faire progresser l'opinion concernant l'érotisme écrit par des femmes, loin des nuances de gris à la mode.

Pour la suivre : https://www.facebook.com/profile.php?id=100004696814944

Mis à jour le dimanche 29 mars 2015 17:21

Affichages : 300

Zoom'Arts #72 - Rencontre avec Morgane Britscher

BritscherRencontre avec Morgane Britscher, photographe, dessinatrice et écrivaine.

Mis à jour le dimanche 15 mars 2015 15:38

Affichages : 404

Lire la suite : Zoom'Arts #72 - Rencontre avec Morgane Britscher

Zoom'Arts #69 - Rencontre avec Bruno Arachnéen

Bruno ArachneenRencontre avec Bruno Arachneen, photographe lorrain.

Mis à jour le dimanche 8 février 2015 17:11

Affichages : 1673

Lire la suite : Zoom'Arts #69 - Rencontre avec Bruno Arachnéen

Zoom'Arts #70 - Rencontre avec Manon Kownacki

Manon KownackiRencontre avec Manon Kownacki, peintre.

Mis à jour le jeudi 26 février 2015 13:42

Affichages : 823

Lire la suite : Zoom'Arts #70 - Rencontre avec Manon Kownacki

Zoom'Arts #68 - Rencontre avec Pascal Serra

Rencontre avec Pascal Serra, dessinateur.

Mis à jour le dimanche 25 janvier 2015 10:31

Affichages : 2087

Lire la suite : Zoom'Arts #68 - Rencontre avec Pascal Serra

© Association Lorraine d'Arts - 2010 - 2015